Pendant la présentation de Le 6 février 2020 a été un grand jour pour "SOS VIOLENFANCE"...

Notre association « SOS Violenfance. Prévention de l’inceste et de la pédocriminalité » a été officiellement lancée, et la parution de mon second livre « La femme aux cicatrices. Survivante de l’inceste » Éditions Maïa annoncée.

Et j’appréhendais...

La salle serait-elle pleine ?
Une manifestation était en cours dans les rues de Paris...

Qui allait être présent ? Qui serait empêché ?...

Mon attachée de presse, Guilaine Depis, avait invité psychiatres, avocats, présidents d’association, experts, journalistes etc...

Des victimes et proches de victimes qui m’avaient contactée avaient été également invités.

J’avais personnellement invité Monsieur Michel Duez, premier adjoint au maire de Puteaux.
Notre association y a son siège, et son magazine « Puteaux Infos » m’avait déjà ouvert ses colonnes.

J’avais également invité Ema Martins, ma magnifique et talentueuse photographe qui a su saisir mes peines intérieures dans son si beau projet pour les femmes « Ainsi soient-elles ! »

19 heures, je tremble de peur.
19 heures 10, la salle est à moitié pleine.
19h20, la salle est quasiment pleine, et j’ai même dû prendre la parole avant l’arrivée des derniers participants.

Une cinquantaine de personnes concernées par l’inceste et la pédocriminalité, un soir de grève dans Paris, une belle victoire à mes yeux !

La soirée pouvait entrer dans le vif du sujet.

Guilaine m’interviewait. On aurait pu entendre une mouche voler.

Pendant plus de 2 h 30, j’ai pu, à travers mon histoire, porter la cause des enfants petites victimes innocentes d’inceste et de pédocriminalité, de prostitution infantile également comme je l’ai été.

Cela n’était pas chose facile.
C’est douloureux de parler de soi en public.
Douloureux, mais essentiel si l’on veut pouvoir aider et avancer.

Qui mieux qu’une ancienne victime peut exposer les séquelles de ces horreurs, et vouloir avec persévérance participer à mettre en œuvre des mesures de prévention ?

Nous eûmes de brillantes interventions.

Maître Élisabeth Pontvianne, l’avocate conseil de notre association, rappela le Droit en matière de consentement des enfants;                                                                                                                                                                  Le Dr Gérard Lopez, psychiatre et expert judiciaire, co-fondateur de l’institut de victimologie de Paris, nous relata sa longue expérience;                                                                                                                                           Michel Duez, premier adjoint au maire de notre ville, Puteaux, nous rappela l’engagement de sa ville pour les enfants;                                                                                                                                                                  Maître Pascal Cussigh est intervenu en tant qu’avocat et président de l’association « Coup de Pouce-Protection de l’enfance »;                                                                                                                                                              Anne-Laure Buffet nous fit part de son vécu de thérapeute.

Il était bien plus de 21 heures lorsque nous nous regroupâmes enfin autour du verre de l’amitié.

Nos échanges ont été filmés.
Dès que la vidéo sera prête, nous la mettrons en ligne.

J’aurais aimé avoir eu plus de temps pour échanger avec les victimes et proches de victimes, le temps m’a filé entre les doigts.

Je tiens à remercier Guilaine de son grand professionnalisme. J’ai vraiment été heureuse de partager ce moment avec elle.

Notre association « SOS Violenfance » est née.

J’espère pouvoir la rendre utile à l’enfance en danger grâce aux actions de prévention que nous allons proposer.

Notre leitmotiv : « Prévenir pour ne plus jamais avoir à tenter de guérir ».
On n’en guérit jamais, on survit !

Je remercie très sincèrement tous les participants et les intervenants.

Pour les proches de victimes avec qui je n’ai pas eu le temps de parler, n’hésitez pas à me joindre sur :
sos-violenfance@orange.fr
si vous souhaitez échanger en privé.
                                                                                                                                                                                      Kathya de BRINON

PS) Et un grand merci à nos donateurs :

Le "Domaine DARIDAN" à Cour Cheverny (Loir-et-Cher) pour les bouteilles de bulles et de jus de fruits que nous avons dégustées après nos échanges.

"La Preuve par l'Image", photographe à Puteaux qui a réalisé le poster du Logo de notre association.Lancement de "SOS VIOLENFANCE"...

Ajouter un commentaire